Agencer et optimiser son espace,  Bons plans écologiques,  Choisir sa déco

Cuisine écologique : quels choix et quels prix ?

Suite à mon article sur les plans de travail écologiques, vous avez été nombreux à me demander comment réaliser une cuisine intégralement écologique. La cuisine, lieu de vie et de partage, mérite aussi de revêtir des matériaux sains, respectueux de l’environnement, tout en étant fonctionnelle et esthétique. Oui, mais à quel prix ? La cuisine écologique est-elle à la portée de tous ? C’est ce que je vous propose de découvrir avec ces 4 styles de meubles de cuisines éco-responsables et sains.

La cuisine DIY

Si vous êtes bricoleur et que vous avez un petit budget, cette cuisine écologique est faite pour vous. Le principe ? Fabriquer ses caissons, réutiliser des palettes ou des caisses de pomme, ou même des meubles tout faits. Concernant la partie la plus technique, c’est à dire les portes et les tiroirs, vous pouvez feinter en installant une tringle et de jolis rideaux.

Au niveau esthétique, on se situe sur une cuisine inspiration bohème et slow déco. Vous pouvez agrémenter d’étagères, de bocaux à vrac et de plantes vertes. Un vrai esprit récup’ qui a beaucoup de charme.

Comment réaliser une cuisine DIY ?

Pour cette cuisine, pas de mystère : vous devez aimer chiner les matériaux de récup’ et le bricolage. Pas besoin d’être un pro non plus si vous maîtrisez la perceuse visseuse et la scie sauteuse. C’est une cuisine qui nécessite de la patience mais qui vous rendra beaucoup de satisfactions. Côté meubles, privilégiez l’ancien (avant les années 80) pour avoir des matériaux résistants et dépourvus de COV.

Côté Budget : de 100€ à 500€ de matériaux, petits meubles de récup’.

Niveau de bricolage : difficulté 4/5.

La cuisine de Récup’

Le ré-emploi, ça marche aussi pour la cuisine ! En effet, nombre de particuliers se séparent de leur cuisine en chêne massif sans en voir le potentiel… On trouve ainsi sur Leboncoin ou le site Paruvendu des meubles de cuisine en bon état qui n’attendent que de trouver une seconde jeunesse.

En terme de style, on retrouve la façade à cadre caractéristique de la cuisine ancienne ; mais avec beaucoup de modernité grâce à une finition peinte. On peut alors se permettre des tonalités plus colorées, qui réchauffent l’atmosphère. L’avantage : on peut repeindre sa cuisine quand on souhaite changer de style. J’aime particulièrement ce mélange d’ancien et de contemporain. De plus, le résultat est toujours unique. Ironique quand on pense que dans les années 70 tout le monde avait la même cuisine !

Comment réaliser sa cuisine style récup’ ?

Dans un premier temps, il convient de demander la dimension des différents éléments et de voir s’il conviennent à votre pièce. On peut tout à fait réorganiser les meubles dans un sens différent, à condition de conserver les logiques d’agencement. Il faut parfois faire des raccords avec d’autres meubles ou simplement des planches supplémentaires pour arriver à un résultat sur-mesure. Si vous avez des doutes dans l’agencement de votre cuisine, contactez votre architecte d’intérieur.

Une fois réceptionnée, la cuisine sera nettoyée et un poncée, puis repeinte (3 couches), avec des peintures naturelles bien sur. Attention, la plupart des cuisines massives sont en chêne, bois qui contient beaucoup de tanin. Il faut donc utiliser une peinture spécifique, comme Natura (en vente chez Inovaterre42), notamment pour la première couche.

On termine par le changement des poignées : en métal, en céramique, en laiton, en cuivre, c’est le petit bijou qui sublime la cuisine. Si vous avez besoin d’aide pour relooker votre cuisine, vous pouvez contacter un(e) artisan(e) spécialisé(e) en relooking de meuble. Je vous conseille Nature Confiture en Rhône Alpes.

Côté budget : compter 1000€ à 2000€ pour le mobilier, peinture et autres fournitures incluses.

Niveau de bricolage : difficulté 3/5.

La cuisine maçonnée

Inspirée du mobilier enduit à la chaux (Tadelakt) oriental, la cuisine maçonnée séduira les amoureux de matières brutes. Fabriquée en dur (brique ou carreaux de plâtre) et agrémentée de portes massives ; cette cuisine est un bon compromis si vous ne parvenez pas à trouver de meubles entiers à relooker.

Côté esthétique, je trouve que le mariage chaux / bois brut est très solaire et particulièrement accueillant. Une cuisine simple et authentique, sans fioriture, que du naturel.

Comment réaliser une cuisine maçonnée ?

Cette fois, il faudra contacter des professionnels : plâtrier(e), maçon(ne), spécialisé(e) dans les enduits naturels. Mais également un(e) architecte d’intérieur pour dessiner les plans de cuisine en tenant compte de l’épaisseur de caque caisson.

Vous pouvez cependant chiner vos portes de placard : volets à persiennes, portes d’anciens buffets, moucharabieh authentiques, toutes les fantaisies sont permises. Les portes seront bien-sûr nettoyées, décapées et enduites d’un vernis incolore mat naturel.

Côté budget : Compter 2000€ à 5000€ de meubles avec intervention des artisan(e)s.

Niveau de bricolage : difficulté de 1/5 (pour le chinage).

La cuisine sur-mesure écologique

Mais alors la cuisine sur-mesure écologique, ça n’existe pas ? Et bien si. Il faut juste bien choisir ses matériaux et son/sa menuisier(e) ébéniste. Réalisées à partir de bois massifs supportant la laque végétale (épicéa, frêne), ces cuisines sur-mesure sont entièrement réalisées de manière artisanale. Ce qui en fait les cuisines les plus résistantes, optimisées, mais également les plus coûteuses (rapport qualité prix oblige) de cette séléction.

Côté esthétique : tout est possible. Façades lisses ou avec cadres, avec ou sans poignée, colorées ou en bois brut naturel, c’est l’avantage du sur-mesure. Personnellement, j’aime beaucoup la ressemblance avec une cuisine moderne intégrée, mais en version écologique.

Comment réaliser sa cuisine écologique sur-mesure ?

Prenez contact avec votre architecte d’intérieur écologique pour concevoir votre cuisine sur-mesure et vous guider dans les choix de matériaux sans COV. Les plans et les indications seront transmises à l’artisan(e) qui réalisera dans son atelier les meubles, ainsi que le laquage. Compter 6 à 8 semaines de fabrication, comme pour une cuisine classique. Vous devrez également bichonner votre cuisine sur les 2 premiers mois car les laques végétales mettent parfois un peu de temps à sécher complètement. Une fois ce délai passé, vous pouvez compter sur votre cuisine pour les vingt prochaines années.

Côté budget : compter entre 10.000€ et 16.000€ de meubles, fabrication et installation comprise.

Niveau de bricolage : difficulté 0/5 (c’est l’avantage de faire fabriquer).

En conclusion

Je dirais en conclusion que la cuisine écologique pour tous, c’est possible ! J’ai remarqué qu’à durée de vie équivalente, la cuisine écologique est aussi bien (voire mieux) placée en prix que les cuisines du commerce. La seule différence notable entre les deux (mise à part que la solution écologique est 100 fois mieux pour la planète et votre santé), c’est la main d’œuvre.

Je pense à titre personnel que l’une des solutions à la crise environnementale actuelle est de revenir aux savoir-faires manuels, de savoir réparer, créer par soi-même ; afin de cesser d’être dépendant des solutions consuméristes toutes prêtes.

Les informations importantes à retenir : ré-employez lorsque cela est possible, utilisez des matériaux sains, travaillez avec des artisans locaux si votre budget le permet.

Si cet article vous a aidé, ou si vous pensez qu’il peut intéresser une personne de votre entourage, partagez-le. Je me tiens à votre disposition si vous avez besoin d’un coup de main pour agencer votre cuisine écologique. A bientôt !