Inspiration

Tendance grès cérame #3 : l’effet bois

Pour ce troisième article de la série sur le grès cérame, je vous propose de découvrir une curiosité décorative : le carrelage qui imite le bois ! Cette solution est bien plus astucieuse qu’il n’y paraît car le grès possède des propriétés bien différentes du bois. Petit tour d’horizon de ces carreaux, de leur utilité, de leur esthétique et mes conseils pour les adopter !

Ses avantages par rapport au bois

En temps normal, je ne suis pas vraiment favorable aux imitations de matières naturelles. Effectivement, elle se font trop souvent pour des questions de baisse de prix – et donc – de qualité. Cependant, le grès cérame imitation bois à un réel avantage par rapport au bois massif. Il résiste à l’eau et est extrêmement solide ! Outre le fait que l’imitation soit bluffante en terme d’esthétique et même au toucher, on peut le disposer dans les pièces humides et en extérieur, sans entretien. De plus, la céramique n’émet aucun polluant dans l’air intérieur et se positionne en terme de qualité au même niveau qu’un bois massif. Sa grande adaptabilité permet de revêtir des pièces entières sans discontinuer entre les sols des pièces à vivre et des pièces plus techniques, comme la salle de bains ou la cuisine. Ce qui est un atout non négligeable à l’heure du décloisonnement de l’habitat et des grands espaces épurés !

Ses inconvénients

Comme tout carrelage, le grès cérame qui imite le bois conduit parfaitement la fraîcheur de son support. Cela signifie que si le support, par exemple une dalle béton, n’est pas correctement isolé du froid, le carrelage sera également froid. Attention donc à bien isoler le support avant la pose ! De plus, contrairement au parquet massif qui est un matériaux relativement souple et “rebondissant” sous le pied ; le grès est très dur et compact. C’est entre-autre pour ces raisons qu’il est moins adopté dans les chambres où l’on attend un confort pied-nu supérieur. Les formats longs (jusqu’à 1.5m) sont plus sensibles aux changements de température et sont donc déconseillés pour la pose de plancher chauffant.

Les formats possibles

Le format le plus classique est la “lame de bois” de 20 x 120 cm. Cela dit, on retrouve tous les formats de lames de parquet : des petites lames étroites aux grandes lames larges. Il peut être intéressant de mixer les formats si la surface est importante pour apporter un peu plus de graphisme. Les formats les plus impressionnants sont les reproductions de chevrons ou même de dalles de parquets de marqueterie.

Les coloris

Toutes les essences de bois sont imitées, jusqu’aux nœuds, au veinage et aux traces de scies du menuisier. On peut ainsi avoir des imitations de bois exotiques sans nuire à l’environnement ! Il existe aussi des gammes imitant le bois vieilli, flotté, peint ou brûlé, à la manière du shou-sugi-ban japonais.

Mes conseils déco

A l’instar du bois véritable, le grès cérame imitation bois installe une ambiance chaleureuse et naturelle dans la déco intérieure. Pour ma part, je l’utilise dans mes projets pour lesquels je souhaite apporter une touche de douceur. Au sol plutôt en lames larges et décalées (comme un vrai parquet), au mur plutôt en chevrons ou en décors. J’aime particulièrement l’utiliser dans les salles de bains, là où l’effet est le plus bluffant. Attention toutefois à ne pas juxtaposer un parquet véritable à côté de l’imitation. En effet, la différence d’aspect et de souplesse saute aux yeux quand on les met côte à côte !

Je vous laisse avec ces belles images d’inspiration, j’espère qu’elles vous raviront. A bientôt pour la suite de cette série sur le grès cérame !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.