Bonnes Adresses

Rencontre avec Déambulons

Le 12 Février dernier, je suis allée à la rencontre de l’atelier Déambulons à Villeurbanne, qui confectionne du mobilier et des scénographies en bambou. Retour sur cette charmante rencontre, entre poésie et technicité et amour du bambou !

Qui est Déambulons ?

L’atelier Déambulons est né en 2015, après le retour de Thaïlande de Jean Baptiste Dubois. C’est là-bas qu’il découvre l’utilisation du bambou sous toutes ses formes et qu’il apprend à le façonner. De retour en France et après quelques années de réflexion, il noue un partenariat avec la bambouseraie d’Anduze (dans le Sud Ouest) et perfectionne sa technique. Avec son équipe d’ébénistes / menuisiers / bricoleurs, il invente le métier de Déambulons : plier le bambou aux idées d’agencement les plus folles !

Rascasse géante suspendue et lumineuse – création Déambulons

Que font-ils ?

Lorsque je suis arrivée pour visiter l’atelier, Jean Baptiste m’a confié “J’aime le challenge, les projets uniques. Je ne sais pas si je vais un jour trouver la limite de ce matériau.” En effet, les créations de déambulons sont pour le moins uniques. Du cloisonnement d’espace ajouré, au meuble en bambou, jusqu’à l’oeuvre d’art, l’équipe de déambulons se creuse les méninges et trouve les solutions techniques à toutes les demandes ! Vous avez surement reconnu le fauteuil cocon qui les a rendu célèbres. J’ai également croisé dans l’atelier quelques lampes, un claustra en cours de fabrication et surtout des bambous de 5m de long qui attendaient sagement de devenir une création atypique, et 100% écologique !

photo de l’atelier de Déambulons

Pourquoi le bambou est-il écologique ?

Le bambou est une plante très robuste, avec une résistance comparable à l’acier. De plus c’est une matière flexible qui se prête à la création.

Côté environnement, c’est un champion : Il fixe jusqu’à 30% de CO2 supplémentaire par rapport aux arbres et rejette donc plus d’oxygène. De plus, son réseau racinaire restant en surface, il limite l’érosion des sols. Ses feuilles étant plus petites que celles des feuillus, il laisse d’avantage l’eau de pluie s’infiltrer dans le sol.
Attention cependant : comme toute ressource naturelle, nous devons l’utiliser avec parcimonie : bien regarder la provenance du bambou, vérifier qu’il est issu d’une plantation raisonnée : ne cautionnons pas la déforestation pour planter des hectares de bambou en tuant l’écosystème local !

Côté utilisation :
Le bambou se développe rapidement (5 ans pour un bambou adulte), se replante seul et ne nécessite ni d’arrosage ni traitement phytosanitaire. S’il n’est pas traité, il prend une légère coloration dorée qui lui donne tout son charme. Sans verni ni retardateur de feu, il est exempt de tout COV et sera un matériau sain pour votre intérieur.

Écriteau sur la porte de l’atelier de Déambulons

Conclusion

Je suis ravie d’avoir rencontré l’équipe de Déambulons qui m’a accueilli chaleureusement dans son atelier de Lyon. Ils s’inscrivent parfaitement dans les valeurs écologiques et esthétiques de CITYZEN.D. Je vous recommande cette super adresse et espère voir fleurir plein de projets en bambou dans vos intérieurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.