gres cerame architecture interieur cityzend
Choisir son carrelage,  déco saine

Pourquoi et comment utiliser le grès-cérame dans son intérieur ?

Ceux qui me connaissent savent que la céramique est mon matériau préféré. Je ne résiste pas à son esthétique, sa texture et son faible impact environnemental. Le grès-cérame est le nom que l’on donne au carrelage « moderne », a utiliser en revêtement de sol, de mur ou même en extérieur. Je vous invite à faire un petit tour d’horizon de toutes les possibilités de ce matériau.

Qu’est-ce que le grès-cérame ?

Le grès-cérame est composé de terres minérales : kaolin, feldspaths, argile, mélangées à de l’eau. Il est ensuite pressé, puis cuit à différentes températures atteignant jusqu’à 1600°C ! Les technologies modernes tels que les imprimantes numériques permettent de fixer sur le carreau différentes couches de pigments naturels en poudre avec une précision chirurgicale. Cela permet aux producteurs de réaliser des rendus esthétiques de très haute qualité, voire des imitations d’autres matériaux (bois, béton, pierre). Ce matériau est non poreux, très résistant, durable et 100% recyclable. De plus, il ne contient aucun produit chimique et nous avons la chance de trouver les meilleurs fabricants en Italie, en Espagne et même en France !

Comment le choisir ?

Avant de choisir votre grès-cérame, il faut prendre en compte plusieurs critères. Premier critère : la résistance, définie par la norme UPEC. Pour de l’habitat particulier, un classement « faible passage » est suffisant. En revanche, pour des commerces ou autres lieux accueillant du public, préférez les classements « à fort passage ». Deuxième critère : le besoin d’adhérence. Il existe des carreaux dits antidérapants, je les utilise en extérieur ou au sol d’une douche à l’italienne par exemple. Petit plus, certaines marques proposent un coordonné carreau lisse et antidérapant pour une uniformité esthétique (par exemple salon/terrasse). Dernier critère, l’esthétique ! La couleur, le format, le nuancé (uni ou nuagé), la finition (mat, satiné, poli) et même le calepinage (manière de disposer les carreaux lors de la pose). On peut jouer sur plein de paramètres ! C’est aussi pour cela que j’aime tant ce matériau !

Un matériau 100% écolo ?

Si vous avez lu quelques uns de mes articles, vous avez compris que le matériau zéro défaut, ça n’existe pas. Toutefois, le grès-cérame est assez bien placé dans mes critères. En plus d’être durable de par sa grande résistance, il est inerte et composé à 99% de matières naturelles, ce qui fait qu’il est facilement recyclable et non nocif pour l’environnement. D’ailleurs, les usines de production avec lesquelles je travaille arrivent à pratiquer le zéro déchet sur leurs matières premières : si le carreau casse, on le remet en poudre et on recommence. Le critère le plus important pour moi : il est non toxique et n’émet aucun COV dans l’air intérieur !

Passons maintenant aux point négatifs : les meilleurs fabricants étant situées en Italie et en Espagne, l’acheminement se fait par camion. D’autre part, pour atteindre des températures constantes de 1500°C, la solution la moins coûteuse pour les usines est d’avoir recours au chauffage à gaz. Je vous expliquerais dans un prochain article comment mon fournisseur principal de grès-cérame tente de diminuer son impact écologique (ainsi que ses factures d’énergie) au sein de son unité de production.

Petit tour de mes modèles préférés

Je ne pouvais pas vous laisser sans vous donner un aperçu visuel de cette formidable matière. Alors si vous aussi vous craquez pour le grès cérame, dites le moi en commentaires 😉

  • gres cerame architecture interieur cityzend

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.